Tomsk – des déchets nucléaires bien encombrants

Il y a quelques mois, Arte diffusait une enquête sur « le cauchemar des déchets nucléaires ». Il s’agit d’une enquête très intéressante qui nous mène des États-Unis à la Russie, en passant bien entendu par la France. On s’aperçoit que même des pays « avancés » comme les États-Unis, recourent à des méthodes plutôt frustes en réponse à un problème aussi grave.
A propos des technologies du nucléaire, l’astro-physicien Hubert Reeves émet des réserves qui devraient faire réfléchir.

Le documentaire nous rappelle également qu’en 1957 la catastrophe de Tchernobyl a été précédée d’un accident non moins considérable, mais tenu secret, en connivence avec les Occidentaux (la CIA). Il s’agit de Tcheliabinsk. Pour des raisons de droits d’auteur, nous nous abstenons de diffuser ce reportage. L’intégralité du documentaire est commercialisée par Arte.

Toutefois, nous avons souhaité mettre en ligne quelques extraits du reportage sur Tomsk car il met en évidence le cynisme de l’Union Européenne et plus précisément de la France : les pays émergents, dont la Russie, sont sommés de se plier aux injonctions de la « communauté internationale » (alias la gouvernance mondiale) en matière d’environnement. L’Union Européenne, et donc la France (vice versa), s’affranchissent de leurs devoirs les plus élémentaires dans une contribution au stockage et au traitement de leurs propres déchets nucléaires, pour la survie des populations locales et de l’environnement. Qu’il y ait des administrations régionales corrompues en Russie, ne dispense pas EDF (et donc de l’État Français, membre de l’Union Européenne) de ses responsabilités.

D’autant que les régions françaises ne sont pas exemptes de critiques en matière de corruption, même si le phénomène est moins visible.

La France est présente dans la région de Tomsk, par le biais de la région Lorraine (protocole d’accord de coopération technologique dans les domaines de l’innovation, de la science et de la formation). N’a-t-on trouvé aucun thème de coopération dans le domaine du traitement des déchets nucléaires ? N’y a-t-il aucun « pôle de compétitivité » français à même de promouvoir ou de participer à un programme ambitieux ? (la France se posant comme un acteur majeur dans le nucléaire et la Russie étant un acteur non moins respectable).

En opposition à l’obscurantisme de Greenpeace et des écologistes, dont l’idéal est la décroissance et la régression, ne serait-il pas plus avisé de rassembler et dynamiser les compétences, là où elles se trouvent?

Share

Publicités
Comments
One Response to “Tomsk – des déchets nucléaires bien encombrants”
Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] : 488000Latitude : 56.5000000°Longitude : 84.9666667° Aux environs : Seversk Liens connexes : Tomsk – des déchets nucléaires bien encombrants « Ratgemini …Toutefois, nous avons souhaité mettre en ligne quelques extraits du reportage sur Tomsk car il met […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :