Fiction : alerte à la pénurie de réseau internet

Mise à jour le 08-01-2010

Vodpod videos no longer available.

 

Notre version sous-titrée à été bloquée sur Youtube, au motif d’infraction aux droits d’auteurs. Nous publions donc la vidéo à partir de son site originel. Voici la traduction ci-dessous.

Une voiture arrive aux abords d’un motel.

L’aubergiste :
« désolé, m’sieurs-dames, on est complet »

L’automobiliste :
« vous savez où on pourrait dormir ? On va jusqu’en Californie pour trouver du réseau internet »

L’aubergiste :
« Il y a un camp de transit pour ceux qui veulent aller en Californie. C’est à 1 km en continuant sur la route. »

Au cours d’une veillée improvisée au camp de transit, chacun y va de son commentaire :

– Et toi, tu viens d’où le vieux ?
– Kansas City. Je vendais des accessoires pour ordinateurs. Avec la crise d’internet, j’ai dû fermer boutique
– Tout va s’arranger quand on sera en Californie et qu’on aura retrouvé de l’internet
– C’est sur, il y a de l’internet à profusion à Silicon Valley.
– Dès que je pourrai me connecter, j’irai cliquer partout, même sur les fenêtres pop-up, pour m’éclater
– Moi, je vais envoyer des tas d’e-mail jusqu’à ce que les os me sortent du bout des doigts.
– Sur que çà va être génial

– Vous allez tous à Silicon Valley ? demande un ancien

– Ben oui, on a besoin de se connecter.

– Ils vont se connecter, ricane le vieux

– Qu’est ce qu’il y a de si marrant?, demande un petit mioche

– Réfléchissez…combien veulent aller en Californie ? 1 million … peut-être plus ?
Et quelle est la capacité du réseau internet sur place, selon vous ?
Du réseau, il y en a. Mais quand tout le monde va vouloir se connecter, le débit sera hyper lent.
Je sais de quoi je parle : mes 2 enfants ont voulu télécharger 1 page. Çà prend plus de 3 jours. Ils ont attendu assis … mais le temps que la barre de chargement soit seulement à la moitié… ils étaient déjà morts de faim sur internet avec des ventres ronds comme des vessies de cochon.
Le vieux se répandit en sanglots : « houou houou »

Chacun se détourna, gêné…
– Viens Stan, allons nous reposer.

________________________________________

FRANCE : MAIN BASSE SUR LE NET

Internet, ce média démocratique qui permet à chacun de s’instruire, d’échanger, de s’exprimer, reste fragile. Une civilisation, peut vaciller si internet tombe entre de mauvaises mains.

On pointe du doigt des dictatures, mais la mainmise d’un Etat au nom des « droits d’auteurs » s’apparente à de la rétention de culture et à de la censure; cela mène tout droit à l’obscurantisme. Ainsi en est-il des vidéos littéraires et artistiques (interviews d’écrivains et d’artistes) et de certains documentaires, accessibles contre paiement. Dernier exemple en date, l’action en justice contre Google (numérisation d’ouvrages). C’est le cas également du rapport Zelnik visant notamment à taxer les revenus publicitaires en ligne (Google etc.) et proposant la diffusion de la carte « Musique en ligne », payante en soutien à la future loi Hadopi.
France… pays des libertés et des lumières…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :