Battage publicitaire de Publicis sur son soutien aux TPE PME

Publicis a annoncé le lancement en France d'un nouveau service d'accompagnement des PME sur le web

Les TPE et PME encore trop peu présentes sur le web [article du Figaro du 21-02-2011]

« Selon l’Observatoire de la Petite Entreprise, 62% des entrepreneurs interrogés ne sont pas présents sur Internet. Un retard que Publicis cherche à exploiter. »

D’où Publicis tient-il cette statistique apparemment saugrenue ? En septembre 2010 une statistique circulait selon laquelle 62% des PME interdisaient l’utilisation personnelle des médias sociaux au travail… (étude de Jean-Nicolas Reyt). Ce n’est pas tout à fait la même chose.

En réalité, la quasi-totalité des PME, pour peu qu’elles aient un réel business, disposent au minimum d’un site Web. La statistique intègrerait-elle les artisans en fin de carrière, les agriculteurs indépendants ou bien les « aides à la personne » ?

« Publicis veut surfer sur le retard numérique (sic) des PME françaises. Le géant de la publicité a annoncé ce lundi le lancement en France de Webformance, un nouveau service d’accompagnement des petites et moyennes entreprises de moins de 50 salariés, sur Internet: création d’un site web, gestion d’une campagne publicitaire sur Internet, marketing viral, développement du commerce en ligne, communication sur les mobiles, utilisation des réseaux sociaux etc.».

Ces prestations relèvent du bricolage et ne requièrent pas la force de frappe d’un groupe tel que Publicis. L’investissement y est très modique. Publicis groupe va-t-il se charger également du branchement et du démarrage des nouveaux postes de travail avec installation des logiciels à l’aide de CD ? C’est prendre les entrepreneurs pour des empotés.

Pour le lancement de Webformance, ce 21 février 2011, on avait convié Maurice Lévy, président du directoire de Publicis Groupe, et Christine Lagarde, Ministre de l’Economie.

La présence de Christine Lagarde pourrait paraître insolite. C’est oublier que Christine Lagarde a été Ministre du Commerce Extérieur où, à l’instar de ses prédécesseurs et de ses successeurs, elle n’a pas spécialement brillé. Elle a contribué à perpétuer une ligne budgétaire coûteuse et inefficace en faveur des réseaux publics chargés de développer les exportations des PME… Des décennies que cela dure. Alors, Publicis mettrait-il à contribution les budgets régionaux pour développer son business ? C’est bien probable lorsque l’on sait que parmi les parties prenantes de l’observatoire de la petite entreprise, figurent la Fédération des Centres de Gestion Agréés (réseau des CCI), la Banque Populaire (l’ami des créateurs d’entreprises) et l’énigmatique Direction Générale de la Compétitivité de l’Industrie et des Services. Au final, il n’en coûtera quasiment rien à la TPE PME cliente: l’opération Publicis étant financée pour partie par la Région. Initialement, ces dispositifs sont destinés aux véritables petits entrepreneurs.

L’avenir des PME et TPE passe par le numérique.

Ce même jour, dans un nouvel article publié par le Figaro, on corrige : en septembre 2010, seules 30% des TPE/PME ont un site Internet parmi les entreprises de moins de 50 salariés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :