Rétrospective: Alfred Hitchcock présente « Les Oiseaux » au Festival de Cannes 1963

En 1963, Alfred Hitchcock présentait son film en avant-première mondiale au Festival de Cannes

Programme court de la série « Reflets sur la Croisette », une collection de 12 avant-programmes présentés au festival de Cannes 2011 et réalisés à partir des émissions de François Chalais « Reflets de Cannes » et « Cinépanorama ». Il est consacré à la venue d’Alfred Hitchcock au festival 1963 pour présenter son film « les oiseaux ». Le réalisateur britannique explique à François Chalais sa définition du suspens.

________________________________________

Alfred Hitchcock présente son film en avant-première mondiale au Festival de Cannes 1963

Les Oiseaux (The Birds) est un film américain, du genre horreur-thriller, réalisé par Alfred Hitchcock et sorti sur les écrans américains en mars 1963.

Hitchcock, s’est inspiré de la nouvelle éponyme de
la romancière britannique Daphne du Maurier, publiée en 1952:

En observant un homme qui labourait un champ tandis que des mouettes tournoyaient et plongeaient au-dessus de sa tête, Daphne Du Maurier avait imaginé que ces oiseaux devenaient hostiles et commençaient à attaquer.

Avec Tippi Hedren (ancien mannequin) et Rod Taylor dans les rôles principaux,
le film narre les attaques inexpliquées d’oiseaux de toutes espèces sur les habitants de la petite ville de Bodega Bay en Californie. Il fallut trois ans de préparation avant le tournage : des milliers d’oiseaux furent dressés pour l’occasion et l’utilisation de nombreux trucages contribua à créer une ambiance de terreur.

Alfred Hitchcock choisit de présenter son film
en avant-première mondiale au Festival de Cannes 1963.

Il fit l’ouverture mais ne fut pas sélectionné pour la compétition officielle, le public fut sous le choc en sortant de la projection : « Ce n’est pas le lâcher de quelques pigeons débonnaires, ni le charme de son interprète Tippi Hedren qui pourront atténuer l’impression d’horreur ressentie à la présentation de son film Les Oiseaux. »

La critique française salua le film et le considéra comme l’un « des meilleurs Hitchcock »,
mais aussi le plus effrayant. Elle souligna qu’Hitchcock avait su faire d’une histoire banale un grand film, malgré le manque de musique.

À l’inverse, les critiques américaines furent partagées.
Si le New York Times reconnut le talent d’Alfred Hitchcock de rendre effrayant la créature la plus innocente et l’ami le plus mélodieux de l’homme dans un vrai film d’épouvante, le film a dérouté ses fans qui s’attendaient à voir un film à suspense habituel et non un film d’horreur [lire l’intégralité dans Wikipédia]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :