Lettonie : lutte contre la corruption et l’oligarchie – mise en garde d’agences de notation

Mise en garde de l’agence internationale de notation Standard & Poor,
quant à l’impact d’un remaniement gouvernemental sur la notation du pays

La Lettonie veut en finir avec la corruption et le pouvoir des oligarques.
A l’initiative de l’ancien président letton, Valdis Zatlers, un référendum a été organisé ce 23 juillet 2011: « pour ou contre la dissolution de votre parlement »

Résultats: une majorité de lettons s’est prononcée en faveur de législatives anticipées en septembre (à noter que c’est le Parlement qui élit le Président)
Les résultats officiels seront annoncés le 26 Juillet.

Selon l’agence internationale de notation Standard & Poor, le référendum sur la question de dissoudre le parlement du pays n’a pas d’impact immédiat sur la notation souveraine de la Lettonie, mais si le nouveau gouvernement devait s’éloigner de la consolidation budgétaire, cela pourrait présenter un risque pour la notation du pays [Dow Jones Newswires reports].

Le 20 décembre, le Parlement avait donné son approbation finale au budget 2011, lequel inclut un programme d’austérité d’une extrême rigueur, mais semble en retrait sur les réformes structurelles réclamées par les bailleurs de fonds internationaux. La Lettonie veut réduire son déficit budgétaire à 3 pour cent du produit intérieur brut d’ici 2012 et adhérer à l’euro en 2014.

Le 14 avril, La Lettonie et le FMI ont convenu des objectifs économiques dans le cadre du plan de sauvetage, permettant au pays d’intégrer la zone euro en 2014. [ReutersTimeline – Latvia heads for new elections]

________________________________________

Exclus de la citoyenneté lettone, les russophones ne sont pas conviés aux élections.

La population de la Lettonie est de 2,3 millions d’habitants.
Le droit de vote est accordé à 1,6 millions d’électeurs.

Selon ITAR TASS,
les 345 000 russophones, privés du passeport letton, ne sont pas invités à prendre part au référendum.

Depuis l’effondrement de l’ancienne Union soviétique en 1991, les russophones ont été privés de la plupart de leurs droits politiques, dont le droit de vote aux élections municipales et législatives, aux élections au Parlement européen, et la participation aux référendums nationaux.

________________________________________

Lire article du Monde 02-10-2010 : Les Lettons votent à l’ombre du FMI et des oligarques

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :