Afrique : une aide au développement critiquable sous tous les aspects

Benjamin Lancar – Président des Jeunes Populaires,
est l’invité de Robert Ménard pour une interview sans concessions ni faux-fuyants

25-01-2012 : Le Parlement a adopté définitivement, après un ultime vote du Sénat, un texte de loi autorisant les milliers de médecins à diplôme étranger hors UE, qui ne peuvent théoriquement plus travailler dans les hôpitaux depuis fin 2011, à exercer jusqu’à fin 2016. La proposition de loi du député UMP Jean-Pierre Door ayant été votée conforme (sans amendements) à la version adoptée le 18 janvier par l’Assemblée nationale, son adoption par le parlement est définitive.

Venus souvent d’Afrique noire francophone ou du Maghreb, ces praticiens pallient depuis de nombreuses années les difficultés de recrutement des hôpitaux français, alors que la loi ne reconnaît pas automatiquement leur diplôme, les reléguant dans des statuts moins favorables que celui de praticien hospitalier… [Lire article du Figaro]

________________________________________

La circulaire de Claude Guéant et de Xavier Bertrand (31-05-2011), restreint la possibilité des étudiants «étrangers hors Union Européenne» ayant terminé leurs études en France, de rester en France.

La notion d’ « étranger hors Union Européenne» constitue une véritable imposture, dans la mesure où elle contribue à l’intègration prioritaire des immigrés d’Afrique noire francophone ou du Maghreb et exclut les étrangers venus d’Asie et des pays de l’Est.

Les anciennes colonies françaises d’Afrique, au même titre que les anciens départements du Maghreb, bénéficient de statuts intermédiaires atténuant la portée de cette circulaire. Cette ambiguité est délibérément entretenue afin de recueillir un consensus.

Le gouvernement français peut ainsi se targuer d’accueillir de plus en plus d’étudiants «étrangers hors Union Européenne»… sans en préciser les pays d’origine. Benjamin Lancar (Jeunesse Populaire alliée à l’UMP) indique qu’en 2007, il y avait 47 000 étudiants étrangers alors qu’aujourd’hui il y en a 60 000, en prenant bien soin de ne rien révéler sur la répartition des effectifs. Ajoutons que, selon toute vraisemblance, il doit s’agir de l’accueil des nouveaux étudiants et non de l’ensemble des étudiants étrangers.

Robert Ménard se dit favorable à cette circulaire de restriction.
De ses propos, il ressort à juste titre, que tous les étudiants étrangers venant de tous les pays hors de l’Union Européenne
doivent être visés par la circulaire.

Sur 278 000 étudiants étrangers en France, 40 % viennent d’Afrique.
Robert Ménard pose la bonne question :
où est la place des étudiants africains qui sont venus faire leurs études en France ? En France ou en Afrique, pour aider leur pays d’origine ?

________________________________________

Achille Mbembe : sortir de la grande nuit.
Dans ses réflexions sur l’avenir de l’Afrique, Achille Mbembe alterne l’espoir et le pessimisme. « Les grandes métropoles africaines sont les laboratoires du présent et de l’avenir de l’Afrique, mais, dans le même temps, l’Afrique est un lieu de passage, de transit d’où les Africains veulent partir :

« S’il y a quelque chose qui nous dit que les cinquante années n’ont pas produit ce qu’elles auraient dû produire, c’est ce gros désir de défection que l’on observe parmi les Africains… Ils veulent être partout sauf chez eux.

On est à la veille de transformations colossales. Dans à peu près vingt ans, l’Afrique comptera plus d’un milliard d’habitants, beaucoup plus que l’Inde.
Nous assistons à l’émergence d’une civilisation urbaine inédite dans l’histoire de la région. La constitution d’une diaspora entreprenante, notamment aux États-Unis, l’arrivée d’immigrants nouveaux en provenance de la Chine et du reste de l’Asie, un remodelage formidable des mentalités. Tout cela appelle à une nouvelle imagination à la fois intellectuelle et politique qui me laisse optimiste.

Tout cela à condition que les Africains ne regardent plus vers l’Europe.
J’ai l’impression que le monde dans lequel nous vivons est en train de se déplacer : l’Europe est une actrice importante de ce monde qui vient mais il nous faut regarder ailleurs si nous voulons réouvrir l’avenir ».

________________________________________

[ARCHIVES RATGEMINI SUR LE MÊME THEME]

Dernières convulsions de la Françafrique

Conférence de Berlin en 1885: le partage de l’Afrique

NKM – notre priorité : du travail pour les immigrés (25% au chomage)

Les errements de la France en Haiti [article et vidéo]:
Globalement, dans le cadre du service civique,
10 000 jeunes ont été mobilisés sur des projets humanitaires et sociaux.
En Haiti, on note l’absence flagrante de volontaires issus de la diversité.

Loi de finance 2010 : l’aide publique au développement

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :