Élections en Russie : branle-bas de combat dans les médias français

Pour qui roule Hélène Blanc
qui se présente aujourd’hui comme politologue dans les pays slaves ?

Climat de complaisance sur le plateau de TV5, ainsi qu’une interview dans le Figaro
(nos commentaires y ont été censurés): assurément, elle est dans la ligne atlantiste.

Spécialiste de la Russie ? En tout cas on devine ses sources :
Hélène Blanc parle en billions américains au lieu de milliards français,
car à l’évidence elle n’a pas eu le temps de vérifier la traduction.
Ainsi, « la fortune de Poutine se chiffrerait à 130 billions (sic) de dollars.

________________________________________

Le domaine de prédilection d’Hélène Blanc, c’est l’empire russophone. .

Méthode efficace basée sur des scénarii fiction (le lecteur est témoin de réunions et d’entretiens supposés secrets, au sein même du Kremlin) car il n’y a personne pour vous contredire (même si l’on est conscient qu’en tant que persona non grata, tout comme l’ex-dissidente soviétique Renata Lesnik, Hélène Blanc n’était évidemment pas présente).

Et puis l’Union soviétique s’écroule. Pas question pour autant de se recycler :
Hélène Blanc s’en prend désormais à Vladimir Poutine
.

Passons sur les années Gorbatchev, Eltsine et les oligarques. Aujourd’hui, ce qui « dérange » notre politologue, c’est que la Russie ne tire ses revenus que des matières premières, du gaz, du pétrole et de la vente d’armes (… à la Syrie, tout à fait au hasard). Est-il crédible d’imaginer qu’en cas de victoire des « démocrates », la Russie serait à même de restaurer son tissu industriel et renoncerait aux ventes d’armes (ne serait-ce qu’à la Syrie). Que pense Hélène Blanc du Qatar, ce pays très influent en Occident, et notamment en France, aux ressources pétrolières inépuisables. Mais nous quittons les sphères de compétence d’Hélène Blanc. Sa spécialisation est très pointue : la Russie.

En réalité, Hélène Blanc est viscéralement anti Poutine :

Elle est persuaduée que lorsque Poutine s’en prend à la CIA (révolutions arabes, émeutes en Syrie), celà relève de la paranoïa. Mais, obsédée elle-même par le KGB (aujourd’hui le FSB) Hélène Blanc n’hésite pas à insinuer que les otages de Besslan (en majorité des enfants) victimes de terroristes caucasiens, ont été massacrés par les Russes. Notons que si elle avait osé accuser les Américains d’avoir eux-mêmes fomenté les attentats du 11 septembre 2001, elle aurait été contrainte de retirer ces allégations sur le champ.

Pour Hélène Blanc, l’élection de Vladimir Poutine serait antidémocratique.

Rien à voir avec Herman Van Rompuy, pourtant désigné président de l’Union européenne en toute catimini et reconduit récemment, dans la plus grande discrétion).

Rien à voir avec le Parlement européen, modèle anti-démocratique par excellence:
Les électeurs sont appelés à voter pour des listes de partis politiques, lesquels ne sont pas tenus de certifier la compétence et l’intégrité des parlementaires présentés.

« Le seul qui aurait pu faire un score intéressant, c’est le leader démocrate Iavlinski, que l’on a soigneusement écarté du scrutin en invalidant sa candidature. « 

Celà nous rappelle Marine Le Pen (20 % d’intentions de vote)
qui court désespérément après ses signatures.

Mais là encore, nous sortons du champ d’action d’Hélène Blanc. Sa spécialisation est vraiment très pointue. La corruption française/européenne, elle ne connaît pas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :