Le dossier du blanchiment de l’argent sale en est toujours au stade de l’étude

Taxe à 75 % : Moscovici envisage un geste pour les clubs de foot
[voir vidéo intégrale Bourdin Direct du 10-09-2013]

La taxe à 75 %, censurée par le Conseil constitutionnel fin 2012, prendra cette fois la forme d’un prélèvement sur la part des rémunérations dépassant 1 million d’euros. Le prélèvement se fera au niveau des entreprises. Ces dernières s’en acquitteront donc pour la première fois en 2014 sur les revenus versés en 2013 (exercice clôt au 31 décembre). Cette taxe ne s’appliquerait que sur deux ans.

Eviter des effets trop brutaux pour les clubs de foot

Dans les faits, le mécanisme limitera essentiellement l’impact redouté dans les clubs de football. Une façon pour le gouvernement, d’éviter des effets trop brutaux, sans exonérer ces derniers de l’effort. Depuis des mois, les clubs sont vent debout contre la mesure.

« Nous attendons les avis, mais c’est vrai que nous avons des clubs de football dont l’équilibre est fragile », a déclaré Pierre Moscovici, interrogé sur BFM TV. « Ce sera forcément une mesure plus générale. Ce n’est pas possible de faire une mesure pour les clubs de football uniquement ».

________________________________________

LA TRIBUNE
ARGENT SALE, MODE D’EMPLOI : LES FOOTBALLEURS JOUENT AUSSI LES LESSIVEUSES

Tracfin, l’organisme de Bercy chargé de traquer les circuits financiers clandestins a rendu son rapport 2012 en juillet dernier. La Tribune propose une série de cinq enquêtes.

Le terrain est miné: Bercy ferme les yeux sur l’argent sale recyclé,
dès lors qu’il est tout ou partie imposable.

Le dossier du blanchiment de l’argent sale reste donc à l’état d’étude.

Enquête 2/5 :
le blanchiment d’argent grâce au transfert de joueurs de football.

Le football est sans doute le sport le plus populaire au monde et l’un de ceux qui drainent le plus d’argent. Les transferts de joueurs ou le rachat d’un club sont autant d’occasions de blanchir de grandes quantités d’argent sale, selon le rapport de Tracfin, l’organisme de traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins du ministère de l’Économie et des Finances.
Le montage est loin d’être à la portée de tous et s’effectue sur une longue période, mais il permet de comprendre pourquoi certains fonds d’investissement peuvent être intéressés par le rachat de clubs de football endettés.

Blanchiment transfert d’un joueur de football

Cliquer sur ce lien pour accéder au diaporama
Transfert de joueurs de football :
visualiser le circuit de blanchiment d’argent en cinq étapes

1 – Être actionnaire majoritaire
de deux fonds d’investissements garantissant l’anonymat

Prenons M. Escobar, trafiquant de drogue notoire ressortissant de San Theodoros, en Amérique Latine. L’un de ses conseillers lui a parlé de clubs de football très endettés en Europe et qui peinent à boucler leurs comptes sereinement. Or, il se trouve que M. Escobar est justement actionnaire majoritaire de deux fonds d’investissement : Lavadora aux Bahamas, et Weurlpoule à Jersey. Convaincu par son conseiller, le magnat de la drogue décide de faire racheter au fonds Weurlpoule, pas très actif ces derniers temps, l’un de ces fameux clubs endettés.

2 – Repérer un club de football surendetté en Europe

Il tient alors dans sa ligne de mire la proie idéale. Le club de l’AS Menucci a connu une saison difficile en terme de résultats sportifs et n’en a pas tiré les gains escomptés. Pris à la gorge par ses créanciers, son propriétaire veut vendre. Le fond Lavadora, lui, est déjà propriétaire du FC Alcazar, club mythique de la capitale du San Theodoros qu’il alimente régulièrement en cash.
L’AS Menucci regorge de joueurs qui cirent le banc depuis des mois et la saison des transferts approche. Le dirigeant de paille qu’il aura placé à la tête du club les met alors en vente pour renflouer les caisses. Certains seront vendus à leur vraie valeur à des clubs tiers.

3 – Profiter des transferts pour gonfler la note et faire circuler l’argent sale

En effet, on apprend par des rumeurs de presse qu’un joueur, Didier Surlafin, intéresse particulièrement le FC Alcazar. Le club du San Theodoros y va fort, il met 15 millions d’euros sur la table. Selon les spécialistes, Didier Surlafin était autrefois un cador. Désormais proche de la retraite, il est toujours utile, mais sa valeur ne dépasse pas les 10 millions d’euros.
Au bout de trois saisons (transferts), le club a renfloué ses caisses. Et l’argent sale de M. Escobar a réussi à pénétrer l’économie française. Les remontées de dividendes lui permettent de toucher une partie de son argent blanchi.

4 – Revendre le club remis à flot artificiellement
et récupérer la plus value en argent propre

S’il veut récupérer toute sa mise d’un coup, il n’aura qu’à revendre l’AS Menicci. En effet, maintenant qu’il a été remis à flots, le club a repris de la valeur, et son compte bancaire garni des sommes transférées par le FC Alcazar fait partie des actifs qui vont bien sûr peser lors du calcul du prix de vente. Dans la plus value réalisée, il retrouvera donc normalement le montant des transferts frauduleux réalisés. C’est-à-dire son argent sale passé à la lessiveuse.

________________________________________

SERIE DE 5 enquêtes sur l’argent sale

Argent sale, mode d’emploi (1/5) :
la bonne recette des tickets-restaurants

Argent sale, mode d’emploi (2/5) :
les footballeurs jouent aussi les lessiveuses

Argent sale, mode d’emploi (3/5) :
transformer des véhicules neufs en occasions, un jackpot aux frais de l’État

________________________________________

TOUJOURS A PROPOS DE FOOT (ARCHIVES)

Carton rouge ! Les dessous troublants de la FIFA – Andrew Jennings

Observatoire des subventions : l’État et les clubs de foot

Le foot nous renvoit l’image d’un monde en crise

________________________________________

________________________________________

Au nom de la « lutte contre l’évasion fiscale »,
Bercy procède en toute légalité à la saisie en douane d’argent liquide
En réalité, cela concerne surtout des particuliers
soucieux de préserver leur épargne.

Article du Figaro du 08-09-2013
Les saisies d’argent liquide par les Douanes explosent

2013 devrait être l’année du record de saisies d’argent liquide.
Selon une note statistique sur l’activité des agents des Douanes sur le terrain que s’est procurée Le Parisien, les saisies d’argent liquide ont explosé de 518,6% sur le seul premier trimestre 2013. Ce sont ainsi 103 millions d’euros qui auraient été captés aux frontières de l’Hexagone.

Le phénomène se concentre majoritairement dans la fraude fiscale. Chaque saisie dépasse souvent les 100.000 euros. «Il y a les passeurs habituels, en cheville avec de vrais criminels, mais aussi des petits commerçants, des Français moyens qui ne veulent pas voir taxer une récente plus-value immobilière ou un compte en banque hérité d’un aïeul», confie un enquêteur des Douanes au Parisien.

La lutte contre la fraude fiscale des particuliers, mais aussi des pratiques ultra-sophistiquées des multinationales, est devenue une cause mondiale. Lors du G20 qui vient de se terminer à Saint-Pétersbourg, la communauté internationale s’est fixée comme objectif la transmission des informations entre les pays d’ici à 2015.

En France, depuis le 21 juin, la circulaire Cazeneuve invite les Français à régulariser leur situation fiscale. Pour le moment, les cas sont traités avec clémence, en attendant la nouvelle loi sur la fraude fiscale, qui va être votée à la mi-septembre. Chaque année, la fraude fiscale entraîne un « manque à gagner » pour l’État français de 60 à 80 milliards d’euros.

[voir vidéo intégrale Bourdin Direct du 02-07-2013]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :