Bill Gates au dîner d’Unitaid 2014 à Paris : un invité d’honneur insatiable

02-04-2014 de gauche à droite : Bono, François Hollande et Bill Gates

02-04-2014 de gauche à droite : Bono, François Hollande et Bill Gates

Bill Gates est assurément un philanthrope comblé:
grâce à sa fondation, il a fait de l’aide au développement un business lucratif.

Invité d’honneur du dîner d’Unitaid,
Bill Gates reste l’homme le plus riche du monde.
Bill Gates est conseiller spécial auprès du secrétaire général des Nations Unies et président d’Unitaid.
Il exerce un véritable lobby en organisant des achats massifs de médicaments en Afrique,
sur fonds d’Aides Publiques.

A priori, le dîner d’Unitaid, présidé par Philippe Douste-Blazy,
pourrait rappeller le dîner du CRIF :

personnalités politiques et autres people [diaporama de quelques invités people]…
les journalistes se pressent et se bousculent pour approcher Bill Gates.

La similitude s’arrête là : Bill Gates n’est pas un sioniste… il n’est d’ailleurs pas juif…
tout au plus pourrait-on le suspecter d’être évangéliste (autre courant doctrinaire).

Bill Gates est-il un activiste évangéliste ou un sioniste?
Probablement ni l’un ni l’autre.

Bill Gates ne cherche pas à dominer les Banques et la Finance internationales.
Il préfère opter pour l’alibi humanitaire et développer sa fortune sur le compte des programmes des Nations Unies.

________________________________________

Objectif prioritaire: réaliser les huit Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD)
que se sont fixés les pays membres de la communauté internationale (ONU).

Dans les années 2000, la communauté internationale cherche à accélérer les efforts pour la réalisation des huit Objectifs du Millénaire pour le développement, particulièrement ceux liés à la santé, une nouvelle forme de financement du développement est réfléchie : les financements durables. Un processus qui aboutit à la création d’Unitaid et de la première contribution de solidarité internationale, la taxe sur les billets d’avion (Jacques Chirac 2006). Les fonds collectés (2,5 milliards de dollars) sont reversés à Unitaid pour contribuer au financement de la lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme.

La taxe sur les transactions financières :
les pays en voie de développement bénéficient aujourd’hui de 15 % des fonds collectés par cette taxe
qui servent la mise en œuvre des programmes d’aide des organisations internationales et non gouvernementales dans le cadre de la politique étrangère de la France.

Ce programme est assez similaire au premier abord à celui d’Unitaid,
mais il n’est pas question pour autant de réduire la dotation par le Gouvernement du budget d’aide publique au développement
.
Alors, on songe à élargir la taxe à plusieurs pays et à confier cet argent à une organisation similaire à Unitaid qui pourrait financer d’autres secteurs de développement.

Lire article :
Derrière Unitaid et la TTF : la France, un laboratoire de financements durables pour le développement
[Le Cercle des Echos 02-04-2014]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :