Ces jeunes «djihadistes » français seraient-ils des barbares parmi les barbares ?

djihadistes français
« Ces familles françaises sous l’emprise de Daech », titre le Figaro du 07-10-2014

Les projets belliqueux d’adolescents sont découverts chaque semaine en France.
Aucun milieu social, ni culturel n’est épargné […].

La série d’ingérences meurtrières au Moyen-Orient et en Afrique
(Afghanistan, Irak, Libye, Syrie, Mali, Centrafrique) devrait nous ouvrir les yeux.

Certains présidents (ou premiers ministres, selon les pays) parlent au nom d’une nation dont ils n’ont même pas recueilli la moitié des suffrages. Ils sévissent en meute (coalition) dans des aventures humainement et économiquement dévastatrices. À notre corps défendant, ils font de nous les complices de leur barbarie. N’oublions pas les ingérences en Europe (Bosnie, Kosovo, Ukraine).

On notera que la « coalition » se garde bien d’intervenir contre les fonds spéculatifs (fonds vautours), en dépit d’appels au secours (récent discours de Cristina Kirchner, présidente de l’Argentine, à l’ONU). La coalition ne s’attaque pas non plus aux grandes fortunes, majoritairement anglo-saxonnes, qui semblent être, sinon les donneurs d’ordre, du moins les bénéficiaires. On pourrait rétorquer qu’il doit bien se trouver des « musulmans » fortunés.
Mais l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes, le Qatar sont-ils réellement des pays musulmans ?
L’État Islamique semble avoir son avis sur la question. De son côté, l’État Islamique est habilité à parler au nom des musulmans ?

Alors, qui sont ces présumés «djihadistes » ?

Comment s’y retrouver dans cette jungle ? L’ adolescent, par essence, cherche à s’affirmer dans la vie. Il a besoin d’un idéal pour vivre. La société occidentale ne lui en fournit aucun. Elle sait détruire (marxisme, nazisme etc.) mais elle ne propose rien de constructif en échange. Les jeunes Français, originaires de pays ravagés (frappes militaires, extraction de minerais etc conduisant à des désastres écologiques et, vraisemblablement climatiques), ces Français issus de l’immigration choisissent de « faire le djihad ». C’est peut-être condamnable. Mais qu’attend-on pour leur proposer autre chose, sans porter préjudice au peuple Français (le contribuable qui n’a accès à aucuns droits sociaux) ?

Ces jeunes «djihadistes », ne seraient-ils que des barbares parmi les barbares ?

Contre qui ou quoi luttent-ils ? Ne parlons pas des occidentaux en quête d’idéal (combien sont-ils?). Certains présumés djihadistes sont peut-être originaires des pays dévastés par la « coalition ». Peut-être même font-ils partie de la vague d’immigration (certains parlent du grand remplacement). Seule certitude, les musulmans gènent autant dans leurs pays d’origine, dont ils sont chassés par les frappes aériennes destinées à libérer l’accès aux énergies et aux minerais, qu’en France où la nation doit passer à la caisse pour « dédommager » ces réfugiés… Révoltant pour ceux que l’on dépouille, humiliant pour ceux qui vivent de l’aumône.

Petit thème de réflexion : pour un adolescent sans repères, est-il plus valorisant de « faire le djihad » que de faire la queue à la CAF ?
Et vice versa.

Quelle était la motivation des militants révolutionnaires français engagés dans la Guerre d »Espagne ?

Pourquoi certains révolutionnaires sont-ils partis prêter main forte à la Guérilla en Amérique Latine dans les années 60-70 ?

La manipulation aurait-elle atteint ses limites ?

________________________________________

Une famille niçoise en route pour le djihad [Le Figaro]

Onze membres d’une même famille, dont de jeunes enfants et un nourrisson, auraient quitté la région niçoise pour la Turquie avec le projet de rejoindre la Syrie ou l’Irak. L’alerte a été donnée par l’un des membres de la famille et l’enquête a été confiée à la Direction générale de la sécurité intérieure.

Autre exemple de manupulation:
Cette famille est-elle vraiment en route pour le djihad ? C’est aller un peu vite en besogne.

Selon certaines informations, il semblerait que l’État Islamique cherche à se peupler. Il favorise l’implantation de familles venues de l’étranger. À quelles conditions ? Ce serait intéressant à savoir.

Souvenons-nous qu’au début de la deuxième guerre en Irak, certains réfugiés recevaient 2000 dollars du Hezbollah, lorsque l’Occident ne leur en proposait que 300 (entendu à une radio française de l’époque). Un tel écart de traitement pouvait justifier la popularité du Hezbollah auprès des réfugiés. Mesquin financièrement, l’Occident ne propose rien d’autre que des frappes aériennes pour mater les Etats récalcitrants.
L’État islamique propose vraisemblablement des conditions financières plus attractives que le RSA. Évidemment, ces familles prennent le risque de se faire bombarder par la coalition, mais apparemment, mourir pour Dieu constituerait la récompense suprême, à en croire un djihadiste français, ingénieur BTP, interviewé ces derniers jours dans la presse française.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :