Archives pour la catégorie Beyond Censorship

Résistance? Résistance à qui et pourquoi ?

Le «Mémoriel» ne nous lâche pas:
nous devrions vénérer la «Résistance»,
cette Résistance qui nous a légué l’enfer que nous vivons…
Elle est censée incarner le «Bien»,
mais l’abus de «Bien» finit par nous être fatal.

Notre seul message aux «Résistants» :
reposez en paix et faites-vous oublier…

Monument national de la résistance

L’Assemblée nationale a instauré le 27 mai comme Journée nationale de la Résistance. Cette journée, qui s’est tenue pour la première fois le 27 mai en 2014, est l’occasion d’une réflexion sur les valeurs de la Résistance et celles portées par le programme du Conseil national de la Résistance.

Comme si cela ne suffisait pas,
le 25 août 2019, on inaugurera le musée «3 en 1»:
musée Jean Moulin, musée de la Libération, musée du Général Leclerc

L’établissement devrait ouvrir le 25 août dans l’un des deux pavillons d’octroi du XVIIIe siècle, autour de la place Denfert-Rochereau.

Publicités

Julian Assange – Comments from Snowden, Chomsky, Varoufakis, Greenwald & Horvat

This video is a compilation of past comments & analysis from experts that were interviewed on acTVism on the topic of Wikileaks & Julian Assange before Assange was arrested. They include in order: Edward Snowden, Yanis Varoufakis, Glenn Greenwald, Srećko Horvat & Noam Chomsky (video produced/recorded by The Press Project). «acTVism» put together videos in this compilation that were recorded before Assange’s arrest.

To view the interviews in full,
visit YouTube Channel « acTVism Munich »:
https://www.youtube.com/acTVismMunich/

________________________________________

ENTRETIEN EXCLUSIF DE JOHN PILGER AVEC JULIAN ASSANGE

Le fondateur de WikiLeaks a accordé un entretien exclusif au journaliste australien John Pilger. RT publie cette conversation franche, revenant sur les fuites des emails d’Hillary Clinton, les accusations liant WikiLeaks à la Russie, la guerre en Libye et l’afflux de migrants de ce «bouchon de la bouteille de l’Afrique», sa vie recluse et la capacité de l’être humain à s’adapter à tout.

Ces « global cities » qui menacent les nations Part-1

Confrontation entre le monde rural et les populations urbaines. «Idéalisme pratique» (Noblesse – Technique – Pacifisme) de Richard Coudenhove-Kalergi
Nous ne reprenons que les passages qui nous paressent les plus significatifs dans une traduction épurée par rapport à une traduction quasi officielle)un peu confuse. Il est évident que la présente version peut être encore améliorée (ce serait souhaitable pour juger de la véritable influence de Coudenhove Kalergi dans l’idée européenne.

RCK s
Richard Coudenhove Kalergi
Traduction complète : Idealisme-Pratique (v.f)
Texte intégral en allemand : Praktischer Idealismus

Ouvrage paru la même année que Mein Kampf.

NOBLESSE (1920)

________________________________________

PREMIÈRE PARTIE :
POPULATIONS RURALES ET POPULATIONS URBAINES

1. HOMME DE LA CAMPAGNE — HOMME DE LA VILLE

La campagne et la ville sont deux pôles de l’existence humaine. La campagne et la ville engendrent leur type humain spécifique : des humains rustiques et des humains urbains.

L’humain rustique et l’humain urbain sont des antipodes psychologiques. Les paysans de différentes contrées se ressemblent entre eux au niveau psychique, souvent plus que les citadins de grandes villes voisines. Entre une campagne et une autre campagne, entre une ville et une autre ville, il y a l’espace — entre la ville et la campagne, il y a le temps.

La vie dans les grandes villes est abstraite, mécanique, rationnelle — la vie à la campagne est concrète, organique, irrationnelle. Le citadin est rationnel, sceptique, incroyant — l’homme de la campagne [le paysan] est émotionnel, croyant, superstitieux.

L’homme de la campagne croit au pouvoir [Gewalt : violence] de la nature sur les humains — l’humain de la ville croit au pouvoir des humains sur la nature. L’humain rustique est un produit de la nature, l’humain de la ville un produit social [Sozialprodukt] ; le premier voit le but, la mesure et le sommet du monde dans le cosmos, le second dans l’humanité.

L’humain rustique est conservateur, comme la nature — l’humain urbain est progressiste, comme la société. Tout progrès émane et se propage d’ailleurs de villes en villes.

L’humain citadin lui-même est en général le produit d’une révolution à l’intérieur des genres [Geschlechtes : le genre, le sexe, la lignée familiale] ruraux, un produit qui a rompu avec sa tradition rustique, s’est installé dans la grande ville et y a commencé une vie sur de nouvelles bases.

L’apogée de l’humain rustique est le noble propriétaire terrien, le junker. L’apogée de l’humain urbain est l’intellectuel, le lettré.

La campagne et la ville ont toutes deux engendré leur type de noblesse spécifique : la noblesse de volonté s’oppose à la noblesse d’esprit, la noblesse de sang à la noblesse cérébrale.

Le junker typique allie un maximum de caractère avec un minimum d’intellect – le lettré typique un maximum d’intellect avec un minimum de caractère.

La profession type de la caste des junkers est la profession d’officier ; la profession type de la caste des lettrés est la profession de journaliste.

Le lettré précède son temps ; libre de préjugés, il défend des idées modernes en politique, en art et en économie.

Que règne la caste des lettrés, et la violence doit alors céder la place devant l’esprit : la démocratie vainc le féodalisme, le socialisme vainc le militarisme.

À travers cette double incompréhension de la mentalité d’autrui, l’Allemagne militariste a d’abord sous-estimé la force de résistance des masses urbaines contre la guerre, puis l’Allemagne révolutionnaire a sous-estimé la force de résistance des campagnes contre la révolution.

Commémoration du centenaire de l’armistice de 14/18

Il s’agit d’un armistice,
mais certains évoquent une «magnifique victoire»:

Marine Le Pen a rendu hommage ce 10 novembre à Verdun aux «soldats de 14» et célébré leur «magnifique victoire»
[ Le Figaro ]

Peut-on vraiment parler de victoire ?
Il n’y a pas eu de capitulation. Les Allemands étaient sur notre territoire au moment de l’armistice. Pas de quoi pavoiser.
Parlons plutôt de marchandages lors de la signature du Traité de Versailles (28 juin 1919). Ajouté aux crises économiques frappant les populations, il y avait tous les ingrédients d’une revanche.

Le centenaire de la première guerre «mondiale» de 14/18 aurait dû être l’occasion de la reconnaissance de la responsabilité des chefs d’États qui se sont accommodés du massacre de leurs populations.

Responsabilité de l’État français qui a inoculé les germes d’une invasion migratoire qui ne fera que s’aggraver sous le prétexte du devoir de dédommagement éternel, des combattants que l’on a extirpés du fin fond de «nos» colonies et de leurs descendants.

Ce n’est pas le peuple français qui est responsable,
mais uniquement ces imposteurs de l’histoire que l’on a l’outrecuidance de glorifier dans les livres d’histoire.

Pétain aurait-il été le seul traître à la France ?

«Transmettre à nos enfants le monde
dont les générations d’avant ont rêvé»

«Nos enfants», ce sont les enfants de la «diversité»
les enfants de l’«arc-en-ciel».
Les soldats de la «Grande guerre» sont les grands oubliés de la cérémonie. 70 chefs d’État dont 20% d’Africains.
Une page est tournée.

Commémoration centenaire 14 181

Chirac a dénoncé la déportation (discours du Vel’ d’Hiv’ – 1995):
les «heures sombres de la France»… Que dire de la mobilisation préméditée de «nos» colonies – à chacune des deux guerres mondiales – avec dédommagement à vie de ces combattants et de leurs descendants, reléguant à l’arrière-plan le sacrifice des combattants français et leurs descendants?

Que dire de cet État «français» qui est à l’origine de lois faisant endosser à son peuple la responsabilité de l’esclavage ?
Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que la peine de mort a été abolie.

Un des drapeaux arc-en-ciel sur l’Assemblée, déchiré par un opposant

 Selon le Figaro, un drapeau arc-en-ciel pavoisant l’Assemblée nationale à l’occasion de la Marche des fiertés Lesbiennes, Gaies, Bi, Trans et Intersexes (LGBTI) a été déchiré en fin de soirée vendredi et un individu (sic)  a été interpellé, a indiqué la « présidence de l’Assemblée » samedi.

L’opposant/résistant a été rapidement  arrêté par la garde républicaine, censée assurer la sécurité du Palais Bourbon, mais qui n’est visiblement pas intervenue contre les poseurs de drapeaux, ceux qui sont à l’origine de la provocation.  A la demande du « président de l’Assemblée » François de Rugy (LREM), une plainte va être déposée contre ce résistant qualifié de « militant d’extrême droite et anti-LGBT ».

On le voit, la France est occupée, en toute sournoiserie, sans qu’il n’y ait eu ni déclaration de guerre, ni déploiement de forces. Ce ne sont pas ceux qui ont déshonoré l’Assemblée nationale avec les oriflammes de LGBT qui ont été inquiétés, mais le résistant qui a voulu restaurer l’honneur de son pays.

Certains groupes mondialistes – financés par la «philanthropie internationale» – se sont jurés d’avoir la peau de l’Europe (deux guerres «mondiales» etc.).

L’écologiste de Rugy, ainsi que plusieurs députés ont prévu de participer à la marche des fiertés Lesbiennes, Gaies, Bi, Trans et Intersexes. 500.000 personnes sont attendues ce samedi dans les rues de Paris.

Pride 2018 à Paris: Des militants interpellés pour avoir cagoulé la statue de Jeanne d’Arc, la Marche des Fiertés bloquée

(Rédaction du HuffPost)

http _o.aolcdn.com_hss_storage_midas_dbb0da43b3df5b8d1948cbd083c8d905_206496099_Dg8WaeIXkAAjJm-

Pour avoir cagoulé la statue de Jeanne d’Arc à la Pride, des activistes ont été arrêtés. Les militants réclament leur libération. Cortège officiel bloqué.
L’avant du cortège de la Marche Des Fiertés fait un sitting devant la statue de Jeanne d’Arc.

Les activistes ont été libérés. Le cortège reprend sa marche.

La journée s’achève avec un «arc-en-ciel» de «Bleus»

bleus-arc-en-ciel